Bernard Boulad

Né en Egypte, Bernard Boulad, à la veille de ses 16 ans, quitte Beyrouth au Liban en novembre 1975, alors plongé dans la guerre civile. Il s’installe à Paris avec sa famille où il passe sa classe de seconde puis immigre à Montréal au Canada. Après des études en journalisme, il entame une carrière dans les médias comme critique de cinéma, journaliste culturel et politique. Il intègre ensuite le milieu du cinéma et devient sélectionneur et directeur de festivals internationaux. Il programmera également une salle d’art et d’essai et enseignera le septième art. En 2006, il se réinstalle à Paris et devient correspondant, puis programmateur, directeur artistique et intervenant en cinéma. Plus récemment, il s’est investi en gestion culturelle et dans la production indépendante. Le roman graphique La Guerre des autres est sa première incursion dans le 9e art.

Texte © La Boîte à Bulles

Bibliographie sélective

La guerre des autres (La Boîte à Bulles, 2018-2019) - avec Paul Bona et Gaël Henry

Famille d’Égyptiens expatriée au Liban depuis près de 10 ans, façon-née par la culture occidentale, les Naggar coulent des jours heureux. Entre une mère baba cool amoureuse de son meilleur ami gay, un père libraire, coureur de jupons, fan de L’Écho des savanes et trois ados mordus de cinéma, cette véritable « famille formidable » se tient à l’écart des conflits politico-religieux qui minent le pays. Au cocktail explosif formé par les oppositions entre sunnites, chiites, druzes, maronites, catholiques et arméniens, vont venir s’ajouter les tensions entre réfugiés palestiniens et État d’Israël. En avril 1975, la guerre éclate. Une guerre qui n’est pas celle des Naggar mais qui ne tardera pas à les rattraper.
Chaque lecteur peut aisément se projeter dans cette famille d’intellectuels dont le bonheur insouciant et l’idéal soixante-huitard vont brutalement céder face à la réalité de la guerre civile.

En savoir plus

Site Internet & Social