Jean-François CHANSON

Né le 16 avril 1968 à Besançon, Jean François Chanson est professeur de physiques. Il a débuté sa carrière artistique au Maroc en 2007. Auteur de BD (Maroc fatal – 2007 et Nouvelles maures, 2008, Ed. Nouiga), il a exposé dans différentes villes du Royaume et a participé à de nombreux festivals (Kénitra, Fès, Meknès, Casablanca, Alger, Toulon, Montreuil, Yaoundé, Paris…). Il est également l’auteur d’un article sur La BD au Maroc paru en 2008 sur les sites Africultures et BDzoom (avec Christophe Cassiau-Haurie) et un article sur la caricature au Maroc (Africultures N°64). Il s’occupe de la partie graphique des spectacles de musique et de théâtre, du groupe rabati Les tueurs et du groupe de musique FOS. En 2009, il a publié sous le pseudonyme Mostapha Oghnia  » Le poisson d’or du Chellah « , livre pour enfants qu’il a écrit (dess. Nathalie Logié, Ed. Yomad – Rabat) et  » Hicham et le djinn du noyer  » (dess. Saecko Doyle. Ed Yomad -Rabat). Les deux, en Français et en arabe. En 2010, parait aux éditions Nouiga -Rabat l’album collectif BD  » La traversée. Dans l’enfer du h’rig  » sur les jeunes migrants marocains et la situation des subsahariens au Maroc dans l’attente du passage. Il a coordonné l’album et a écrit 4 scénarios. L’album, subventionné par Caritas, l’OIM et la France, est présent dans tous les lycées du Maroc. On y trouve la plupart des auteurs marocains, des auteurs sub sahariens et des Français comme Khaled Afif, Patrice Cablat et Alexandre Clérisse. En 2011, parait aux éditions Yomad l’album  » Tajine de Lapin « , à l’occasion de l’inauguration du tramway de Rabat Salé. L’album a la particularité d’être publié non seulement en Français mais aussi en Amazigh et en darija (arabe dialectale), deux premières. En 2011 aussi, est paru aux éditions L’Harmattan Visions d’Afrique, où il a scénarisé l’un des trois nouvelles:  » Un avant poste du progrès  » d’après la nouvelle de Joseph Conrad, avec aux dessins Yannick Deubou Sékoué. En 2012, il publie aux éditions marocaine Alberti la BD  » Foukroun et les tortues de la Maamora « . Cette nouvelle struture qu’il a créée avec Saïd Bouftass, est la première maison d’édition au Maroc à se spécialiser dans la BD. La même année, il dessine pour L’Harmattan dans le collectif  » Sommets d’Afrique »  l’histoire  » Je kiffe le Rif  » sur un scénario de Christophe Cassiau Haurie. En 2013, il scénarise pour Alberti  » Aicha K.  » avec des dessins de Damien Cuvillier, album en trois langues : Français, Arabe et Amazigh, ainsi que  » Les enfants du Royaume  » avec des dessins de la casaouie Nathalie Logié Manche. Toujours pour Alberti, il adapte, scénarise et découpe la websérie de l’opérateur téléphonique marocain Inwi  » Switchers  » Le dessin est réalisé par un atelier d’étudiants des Beaux arts de Casablanca. En 2014, il écrit pour L’Harmattan deux nouvelles pour le collectif : « Nouvelles d’Afrique » (Dessins: Gildas Gamy et Roger Koffi N’guessan.) En 2015, il publie toujours pour L’Harmattan « Lamsari et le trésor des Oudayas », avec aux dessins Malika Dahil. Ce livre est le premier album BD d’une marocaine en Europe.

Il revient en France en 2015 pour devenir professeur de lycée à Angoulême.

En 2016, il découpe l’album « Bissette » aux éditions Caraïbéditions. Scénario : Christophe Cassiau Haurie et dessins : Luko. Sa dernière publication en date est sortie en janvier 2018 « Chaka » à L’Harmattan avec de nouveau le dessinateur ivoirien Koffi Roger N’guessan.

 

Œuvres publiées

Sommets d'Afrique (L'Harmattan 2013)

 

Encordés derrière un même scénariste, sept dessinateurs africains partent à l’assaut des sommets que sont le Kilimandjaro (Tanzanie), le mont Cameroun, le Rif (Maroc), l’Emi Koussi (Tchad), l’Atakora (Togo) et le mont Hombori (Mali). Ces six histoires, étonnantes et drôles, s’attachent à donner une image plus verticale de ces pays, une invitation à s’élever vers les cimes. (En couleur).

 

Lamsari (L'Harmattan 2015)

Tout juste débarqué à Rabat, le commissaire Rachid Lamsari est confronté à une histoire étrange : un mystérieux individu cherche à mettre la main sur un vestige archéologique en or massif. Accompagné de son adjoint, le truculent inspecteur Rguigue, et d’une archéologue, la belle Danae, Lamsari va démêler cette captivante intrigue policière en revisitant à chaque pas l’histoire de la forteresse des Oudayas.

Chaka (L'Harmattan 2018 )

 

Ne réussissant pas à avoir d’une de ses quatre femmes un enfant mâle pour lui succéder, Senza’ngakona, chef d’une petite tribu d’Afrique du Sud au XVIIIe siècle, s’éprend d’une jeune femme et lui fait un enfant hors mariage, un garçon, Chaka. Enfant du péché, Chaka est rejeté par les siens. Obligé de s’enfuir, il commence une longue errance qui l’amènera à un destin hors du commun.
A mi-chemin entre récit historique et légende, Chaka d’après l’oeuvre de Thomas Mofolo revint sur la naissance d’une des plus grandes épopées du continent, celle des zoulous. Une histoire pleine de magie, de folie et de sang.

 

En savoir plus