Claire Bouilhac

Formée aux arts appliqués et au dessin d’animation, Claire Bouilhac accompagne les débuts des éditions Cornélius en créant, en 1994, le personnage de « Francis Blaireau Farceur » avec Jake Raynal au scénario. Sept albums ont été publiés à ce jour. Toujours avec Jake Raynal, elle est la première dessinatrice à intégrer l’équipe du mensuel ‘Fluide Glalcial’, pour lequel les deux complices signent les exploits d’une flamboyante espionne rousse, « Melody Bondage ».

En 2007, elle rejoint l’équipe de ‘Spirou’ où elle anime sous forme de strips les aventures d’une petite fille dotée d’un mystérieux pouvoir, « Maud Mutante ».

En 2009, en collaboration avec Catel Muller, et l’historienne Emmanuelle Polack, Claire cosigne le scénario et les dessins de « Rose Valland, capitaine Beaux-Arts » (Dupuis), l’historienne qui sauva les oeuvres d’art volées à Paris par les nazis.

L’année suivante, toujours avec Catel, elles s’adressent à un public plus jeune avec la série « Top Linotte » (Dupuis).

En 2015, Claire, Catel et Mylène Demongeot, racontent la vie étonnante de la mère de la célèbre actrice, dans un album à la narration inventive, « Adieu Kharkov » (Dupuis).

En 2019, Les deux autrices sortent une adaptation de « La Princesse de Clèves » (Dargaud).

En solo, Claire travaille sur « Les Malheurs de Sapho » un album pour la collection « BD cul » aux éditions Les Requins Marteaux.

Claire Bouilhac illustre chaque semaine le thème du magazine ‘Le Vif/Week-end’ et chaque mois la rubrique « Jeux interdits » du magazine ‘Serengo’.

Texte et photo © Dargaud

Bibliographie sélective

Francis (Éditions Cornélius, 1994-2021) - avec Jake Raynal

Longtemps attendu et réclamé par les fans, le huitième tome des aventures de Francis, le blaireau farceur, arrive enfin ! Mais pour ceux qui n’auraient pas encore la chance de le connaître, qui est cet animal et à quoi occupe-t-il son existence champêtre?

Francis, blaireau mâle de forte taille et de caractère impulsif, se promène dans la campagne. Parfois cherchant l’amour. Parfois sauvant le monde. De temps à autre, il veut mourir. Souvent, il rate sa vie où attrape des maladies. Ses différentes tribulations sont toutes réunies dans cette série instructive, qui a vu ses adeptes se multiplier comme des hamsters. Aujourd’hui, Francis revient et il a décidé de s’accorder des vacances bien méritées…

Déjà un classique, l’animal est né dans les pages de l’obscure Sbrödj Review. Son destin, forcément farceur, a rencontré très tôt celui de la collection Delphine. Et bien lui en a pris. Rassemblant aujourd’hui une véritable communauté de lecteurs qui suivent avec délectations toutes ses cocasses mésaventures (aussi bien entre les pages de Fluide Glacial que dans les albums publiés chez Cornélius) Francis est devenu un personnage inévitable des campagnes françaises, bondissant depuis plus de 30 ans à travers champs alors que ces auteurs poursuivent leurs expériences sur les animaux…

La Princesse de Clèves (Dargaud, 2019) - avec Catel

Écrit en 1678 par Madame de La Fayette, « La Princesse de Clèves » est un roman fondateur. La jeune Mademoiselle de Chartres y fait ses premiers pas dans la cour du roi de France, Henri II. Entre cabales, médisances et galanteries, elle rencontre l’amour dans un univers pétri de conventions. En retournant à son avantage les idéaux féminins stéréotypés de l’époque (la solitude, le silence, le secret, la retenue, la décence et la discrétion), la princesse expose une forme de féminisme inédit, basé sur l’estime de soi où la raison triomphe de la passion.

Adieu Kharkov (Dupuis, 2015) - avec Catel

Paris 1985. Atteinte d’un cancer, la mère de Mylène Demongeot vit ses derniers moments. Pressée par la tendre sollicitude de sa fille, elle entame le récit de son enfance à Kharkov, en Ukraine, puis de son adolescence et de sa jeunesse, de la Russie à la France, en passant par la Chine. Dotée d’une volonté de fer, elle refuse dès son plus jeune âge le sort réservé aux femmes, vouées au mariage et à l’enfantement. Bravant les convenances, elle va gravir un à un les échelons de sa liberté et de sa réussite, tandis que s’emballe l’histoire du XXe siècle.

Un récit personnel qui est aussi celui d’une lutte, sur lequel Mylène Demongeot pose un regard aimant et distancié, offrant en contrepoint le récit, par touches subtiles, de sa propre vie de femme.
Comédienne de renom, qui a tourné dans 70 films entre 1953 et 2013 aux côtés d’acteurs comme Alain Delon, Louis de Funès, Michel Piccoli, Jean Marais, Dirk Bogarde ou encore Gérard Depardieu, Mylène Demongeot nous livre le récit de la vie de deux générations de femmes au XXe siècle. Divisé en trois chapitres, « Enfance », « Amours » et « Accomplissement », « Adieu Kharkov » se pare de plusieurs ambiances graphiques : tandis que Catel dessine la vie de Mylène Demongeot, Claire Bouilhac illustre celle de sa mère.

En savoir plus

Site Internet & Social