Fanny DALLE-RIVE

Fanny Dalle-Rive est une illustratrice française. Elle travaille pour la presse, l’édition et la publicité.

Diplômée de l’Institut des arts appliqués de Paris, Fanny Dalle-Rive entre à L’Association pour y travailler comme maquettiste. Elle y découvre une nouvelle approche de la bande dessinée et renoue alors avec sa passion pour le dessin. Sa rencontre avec la scénariste Anne Baraou en 1999 marque le début d’une collaboration fructueuse : ensemble elles créent la série ‘Une demi-douzaine d’elles’ dont les six tomes, regroupés en un seul volume en 2009, sont autant de portraits intimes et quotidiens de femmes aux horizons différents.

Bibliographie sélective

Cul nul Encore (Editions de l'Olivier, 2013)

Cul nul, encore ! est le deuxième volet des instantanés de nos échecs amoureux, de nos petits travers et de nos ratages mémorables, ces scènes embarrassantes que l’on préfère passer sous silence.
Dragues lourdes, pannes, maladresses, râteaux : voici la teneur de ces saynètes. On retrouve dans ce second tome tout ce qui faisait l’humour désopilant de Cul nul. C’est une chronique sans concession et drolatique de la vie sexuelle des Français où tout le monde pourra se reconnaître.

 

Cul nul (Editions de l'Olivier, 2012)

Les hommes, dit-on, aiment à se vanter de leurs prouesses amoureuses fournissant ainsi une matière inépuisable aux brèves de comptoir et autres histoires de vestiaire. Mais que se passe-t-il en réalité, quand ça se passe mal ? Dragues lourdes, pannes, maladresses, râteaux, incompatibilités, ce livre est un catalogue des petits travers et des ratages mémorables que tout le monde a connus – ou connaîtra – un jour, ces scènes embarrassantes que l’on préfère cacher aux autres. Mélange d’humour, de précision et de crudité, Cul nul enchaîne des scènes désopilantes, fruit, pour la plupart, de confessions recueillies par les auteures. C’est aussi une chronique sans concession de la vie sexuelle des Français. Anne Baraou (la scénariste) et Fanny Dalle-Rive (la dessinatrice) ont publié ensemble et séparément de nombreux albums, dont Une demi-douzaine d’elles (L’Association). 

 

La maison close (Delcourt, 2010)

À l’invitation de Dupuy et Berberian, le duo Ruppert & Mulot avait réalisé dans le cadre de la 34e édition du Festival d’Angoulême une maison close virtuelle et avait convié des auteurs dans ce lupanar à bulles. Outre son installation physique, « La Maison Close » avait pris également la forme d’une bande dessinée en ligne à suivre sur le site du Festival. La voici sous forme d’un grand et beau livre.

En savoir plus