Daphné Collignon

Photo © Melania Avanzato


Daphné Collignon est une auteure française de bande dessinées, née à Lyon en 1977. Diplômée de l’Ècole Èmile-Cohl, elle travaille dans un premier temps en tant que graphiste designer dans le jeu vidéo  et débute dans la bande dessinée en illustrant le scénario d’Isabelle Dathan, Le Rêve de Pierres. Elle poursuit seule avec les deux volumes de Cœlacanthes. En 2009, elle collabore avec la grand reporter Anne Nivat, dont elle adapte le témoignage aux éditions Soleil sur l’album Correspondante de guerre. En 2010, elle participe avec Virginie Geiner à la série créée par Franck Giroud : Destins. Suivront les albums  Sirène en 2011, Avant l’heure du tigre : la voie Malraux (scénario de V.Greiner), et Flora et les étoiles filantes en 2015. En 2017, elle poursuit sa collaboration avec Virginie Greiner avec Tamara de Lempicka.

 Elle illustre aussi depuis 15 ans des albums jeunesse chez Je Bouquine, Phosphore, Mes Premiers J’aime Lire, Flammarion, Milan ...

Calpurnia, l’adaptation du roman jeunesse de Jacqueline Kelly, est son premier album chez Rue de Sèvres. De petites aventures de Calpurnia et Travis sont publiées parallèlement à l’école des Loisirs.

Daphné Collignon est également enseignante à l’Ecole Emile Cohl de Lyon..

Texte © Editions Rue de Sèvres

Bibliographie sélective

Cher Corps (Delcourt, 2019) - collaborations sur des scénarios de Léa Bordier

Cette pépite, adaptée de la série Cher Corps de la chaîne YouTube de Léa Bordier (65 000 abonnés et 4,5 millions de vues toutes vidéos confondues), présente 12 vrais témoignages de femmes sur leur rapport au corps.

Calpurnia (Rue de Sèvres, 2018-...) - série en cours

Calpurnia Tate a onze ans. Dans la chaleur de l’été, elle s’interroge sur le comportement des animaux autour d’elle. Elle étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums. Aidée de son grand-père, un naturaliste elle note dans son carnet d’observation tout ce qu’elle voit et se pose mille questions. Pourquoi, les chiens ont-ils des sourcils ? Comment se fait-il que les grandes sauterelles soient jaunes, et les petites, vertes ? Nous sommes dans le comté de Caldwell, au Texas, en 1899. Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia partage avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes de ses découvertes, elle affirme sa personnalité entre six frères et se confronte aux difficultés d’être une jeune fille à l’aube du XXe siècle. Apprendre la cuisine et les bonnes manières ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?

Tamara de Lempicka (Glénat, 2017) - avec Virginie Greiner

 

Paris, les années 1920. Proche de Gide ou Cocteau, la peintre Tamara de Lempicka est l’une des artistes les plus en vue de la capitale. Artiste sulfureuse, libertaire et ouvertement bisexuelle, elle passe ses soirées à s’encanailler dans les célèbres cabarets des années folles, en quête d’inspiration, d’acheteurs, de modèles ou d’amours d’un soir. Ces nuits d’excès lui valent de fréquentes disputes avec son mari Tadeusz qui lui reproche de ne pas s’occuper de leur fille Kizette. Mais Tamara entend bien faire comme elle le désire, d’autant que c’est l’argent de ses tableaux qui fait vivre sa famille. Ainsi sont les femmes libres !

Après le remarqué Avant l’heure du tigre, roman graphique sur la femme d’André Malraux, Virginie Greiner et Daphné Collignon dressent le nouveau portrait d’une femme moderne, forte et indépendante : Tamara de Lempicka. Une évocation élégante et sensuelle de la vie de cette figure de proue de l’Art déco.

Sirène (Dupuis, 2013)

Lorsqu’elle se découvre enceinte, Magda décide de traverser le Maroc pour rejoindre l’homme qu’elle aime, et choisir avec lui quelle sera leur vie future. À ses pas s’attachent ceux d’une inconnue, une toute jeune fille apparemment perdue, qu’elle a recueillie une première fois, et qu’elle retrouve, contre toute attente, sur la route. De l’énigmatique présence de cette jeune fille sourd une angoisse de plus en plus palpable, et de plus en plus étouffante pour Magda. Elle-même aux prises avec les fantômes d’une existence dont elle ne parvient plus à saisir les rênes, elle ne comprend pas ce que lui veut cette fille, qui la suit comme une ombre. De leur confrontation naîtront les réponses aux questions que se pose Magda.

Avec ce magnifique « road-BD », Daphné Collignon signe une oeuvre singulière, introspective et envoûtante, qui offre une variation très personnelle autour du thème de « La Petite Sirène » d’Andersen, quelque part entre « Paris, Texas » (de W. Wenders, Palme d’or en 1984) et « Portugal » de Cyril Pedrosa.

En savoir plus

Site internet et social