ÉMILE BRAVO DÉCLAME SON UNIVERS !

De Jules à Spirou, en passant par Alexis Strogonov et par de nombreux autres travaux, c’est tout l’univers d’Émile Bravo qui s’expose au MAAP.
Dans son travail, l’histoire occupe une place importante. Il y a d’abord la question de l’écriture, bien sûr : comment raconter des histoires. Mais Émile Bravo s’intéresse aussi à l’Histoire avec un grand H, et notamment à celle du 20e siècle. Après avoir mis en scène (avec son compère Jean Régnaud) Alexis Strogonov dans la Russie des années vingt, il décide de plonger Spirou dans le contexte de sa création, à la fin des années 30, et de lui faire traverser la seconde guerre mondiale. Pari ambitieux et réussi. Tout en restant fidèle au Spirou de Franquin, plein de vivacité et d’humanisme, Bravo va confronter le célèbre groom à des questions existentielles, économiques, sentimentales et politiques.
L’auteur est reconnu pour la qualité de ses scénarios. Il développe des récits complexes et denses qui jouent avec les codes de la bande dessinée d’aventure, de la bande dessinée historique et de la bande dessinée populaire. Ses récits peuvent se lire à différents niveaux et revêtent un caractère universel : ils s’adressent avant tout aux enfants mais sont également appréciés par les adultes.
Mais Emile Bravo est aussi un dessinateur, et quel dessinateur ! Il n’a de cesse depuis 40 ans de peaufiner son style que l’on qualifiera – pour faire court – de ligne claire, mais qui, à la suite des Yves Chaland, Floc’h, Serge Clerc et autres Ted Benoît, a renouvelé le genre. Partageant avec Hergé l’idée que le dessin est au service du scénario, Bravo s’applique à rendre son dessin le plus simple, lisible et efficace possible. En revanche, contrairement au créateur de Tintin, il a abandonné l’idée du trait noir d’épaisseur identique pour développer un trait au pinceau plus vivant et plus varié.
Dans cette exposition rétrospective inédite sont réunis plus de 150 planches originales, dessins, croquis et documents de travail. On découvre la genèse des différents livres d’Émile Bravo, on explore l’évolution de ses techniques, on se plonge avec bonheur dans son univers et dans les secrets de sa fabrication.

→ Du 13 octobre au 30 décembre 2022 – Musée d’art et d’archéologie du Périgord (22 cours Tourny à Périgueux).
Le musée est ouvert les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 10h00 à 17h00 et les samedis et dimanches de 13h00 à 18h00. Fermeture hebdomadaire le mardi. Entrée gratuite samedi 15 et dimanche 16 octobre sur présentation du billet d’entrée au Festival BD en Périgord.

Commissariat : Marc Pichelin.

Jeudi 13 octobre à 12h30
Rencontre avec Emile BRAVO dans le cadre des « Jeudis du Musée ».

Vernissage jeudi 13 octobre à 18h30 en présence de l’artiste.