GAÉTAN NOCQ

Gaétan Nocq a reçu le Prix Coup de Cœur du Jury lors du 32e édition du Festival BD en Périgord, en 2021, pour son roman graphique Les Grands Cerfs paru aux éditions Daniel Maghen. Dessinateur, peintre, carnettiste et auteur de roman graphique, il s’est formé à l’expérience du carnet de voyage et de reportage en France et à travers le monde. Cette démarche de dessin sur le vif, propre au carnet de voyage, alimente réciproquement son travail en atelier. Il s’engage dorénavant sur les chemins de la narration et donne au roman graphique une posture de témoignage. Il a publié plusieurs romans graphiques : Soleil brûlant en Algérie (2016), dont plusieurs planches sont présentées dans le cadre de l’exposition sur la guerre d’Algérie, et Capitaine Tikhomiroff (2017) aux éditions La Boîte à Bulles, puis Le Rapport W, (Maghen, 2019) dans lequel Gaétan Nocq, passionné d’Histoire, relate comme dans un reportage le parcours de Witold Pilecki alias Tomasz, infiltré dans le camp d’Auschwitz pour une mission de résistance. Cet album a reçu le Prix de la meilleure BD
historique 2019 (Cases d’Histoire) et fut finaliste du Grand Prix de l’ACBD 2019. D’une part, l’exposition proposée ici présente, pour chacun de ces deux titres poignants, une dizaine de reproductions de planches témoignant du style de l’artiste, qui tire sa puissance d’options graphiques sobres et d’un emploi original des couleurs. Mais c’est surtout son dernier livre qui sera mis à l’honneur, avec de nombreuses planches originales qui, telles des tableaux, nous inviteront à l’immersion au cœur des forêts vosgiennes, à l’affût des grands cerfs. Gaétan Nocq a parfaitement su rendre l’atmosphère feutrée et mystérieuse de ce territoire peuplé d’animaux majestueux, le sublimant par son graphisme unique et évocateur.

« Armé de crayons gras et d’aquarelles, cet auteur singulier, qui peint plus qu’il ne dessine, reconstitue à merveille les ambiances nocturnes, la brume, les halos, les silhouettes, le souffle même de ces géants entrevus au bout d’un chemin forestier. Grâce à ses magnifiques camaïeux de bleu et de rouge, son sens aigu du détail et des cadrages, le roman de Claudie Hunzinger prend une dimension nouvelle, d’ombre, de beauté et de mystère. Un nocturne aux accents mythiques qui reste longtemps sur les rétines. » (Stéphane Jarno, Télérama, 30 novembre 2021)

Du 12 octobre au 26 novembre 2022 – Médiathèque Laurent de Graulier (10 avenue de la Beauronne à Agonac).
Entrée libre. Horaires d’ouverture à retrouver sur www.agonac.fr/mediatheque ou bien au 05.53.06.12.06.

Remerciements à la Galerie Daniel Maghen.

Vernissage mercredi 12 octobre à 18h00 en présence de l’artiste.