Guillaume Trouillard

Photo © Philippe Descroix

Guillaume Trouillard en quelques dates…
1980 : Naissance à Pau
1984 : Décide d’être dessinateur de bande dessinée.
1990-1998 : Patiente dans les marges.
1998 : Entrée aux Beaux-Arts d’Angoulême.
2000 : Création du collectif « Les 6 berbères sont douze ». Première expo à Angoulême.
2002 : Voyage au Kurdistan. Choléra évité de justesse. Retour triomphal au pays.
2003 : Création des Éditions de la Cerise et de la revue d’arts graphiques Clafoutis .
2004 : Voyage en Chine. Repas à base de chiens. Parution des carnets dans diverses revues.
2005 : Se cache derrière Lilian Fenouilh et économise (provisoirement) une psychanalyse.
2006 : Accès à la propriété, avec la création d’un atelier-galerie à Bordeaux.
2007 : Sortie de Colibri , bande-dessinée improvisée mais en couleurs ! (prix du public au festival de Bassillac, prix BD 2008 des lecteurs de Libération).
2009 : Sortie de La Saison des Flèches, Prix Fnac-Sinsentido, sélection officielle Angoulême 2010
2013 : Sortie de Welcome . Inventaire pour l’enfant qui vient de naître

Texte © Ecla Aquitaine

Bibliographie sélective

Aquaviva (Les Éditions de la Cerise, 2015-2017)


Récit muet post-apocalyptique, publié en épisodes sous forme de fascicules numérotés, signés.

Welcome (Les Éditions de la Cerise, 2013)

Pavillons de banlieue, tortues marines, megayachts, nains de jardin, champignons atomiques, bogues de pins, masques à gaz…

A la naissance de sa fille, Guillaume Trouillard s’est attelé à inventorier méticuleusement notre environnement, tel un entomologiste des temps modernes.

Déclinaisons de formes, variation des techniques, répétition des motifs, cet inventaire dessiné révèle à coup sûr les obsessions de l’auteur, mais peut-être aussi, en filigrane, les marques de notre époque de l’accumulation infinie. Jouant avec des découpages, collages, grattages et superpositions de papiers calques, cartons, emballages aluminium et autres supports, ce travail de fourmi peut se lire comme un pied de nez à la société industrielle totale.

La Saison des Flèches (Les Éditions de la Cerise, 2009)

Que le présent serait triste si Irving McMulligan n’avait inventé en 1879 un procédé exclusif permettant de mettre les Indiens en conserve. Grâce à Mulligan’s Tradition Inc, ce rêve américain s’exporte aujourd’hui dans le monde entier : il est désormais possible pour tout un chacun d’accueillir chez soi de véritables Indiens !
« Le Far-West à la maison pour 19 euros seulement », sur le papier, c’est alléchant. Mais au jour le jour, pour un couple de retraités charentais habitant un petit appartement sans balcon, il est parfois difficile de cohabiter avec une famille sioux.
D’autant que l’aventure n’est pas sans conséquence : dans les pas des Indiens arrivent les bisons et les chercheurs d’or, le couloir se change en canyon et un lac naturel apparaît devant le canapé, c’est la nature qui reprend ses droits !

Réédition de ce western d’intérieur, récompensé en 2009 par le prix Fnac-Sinsentido (Espagne).

En savoir plus

Site Internet & Social