Jean-Jacques Rouger

Jean-Jacques Rouger est né en 1970 du côté d’Auxerre. Il vit depuis 2005 dans un petit village de la Haute Gironde.

Aussi loin qu’il s’en souvienne, il a toujours souhaité travailler dans l’univers de la bande dessinée. C’est alors bien naturellement que ses études l’amènent à rejoindre, de 1989 à 1992, l’atelier-école de bande dessinée aux Beaux-Arts d’Angoulême. C’est également dans la capitale charentaise qu’il va successivement travailler au Centre National de la Bande Dessinée et de l’Image (aujourd’hui CIBDI), au Festival ou bien encore dans un studio de dessin animé.

Puis, en 2001, il débute son activité de coloriste avec divers éditeurs, dont les éditions de la Gouttière ! En 2009 et 2010, il publie ses deux premiers albums en tant qu’auteur, Tartarin de Tarasconadaptation du roman d’Alphonse Daudet (éditions Delcourt).

Jean-Jacques Rouger aime par ailleurs transmettre sa passion pour la bande dessinée. À ce titre, il intervient régulièrement en milieu scolaire, bibliothèques, centres culturels et autres festivals pour évoquer ses activités professionnelles ou animer divers ateliers.

Texte et photo © Éditions de la Gouttière

Bibliographie sélective

Avec Jean Harambat,
Éditions Dargaud, 2019

Une île en Cornouailles, années 1930. Le milliardaire Roderick Ghyll invite les membres du Detection Club, qui réunit les grands auteurs britanniques de l’âge d’or du roman à énigme dont les célèbres Agatha Christie et G.K. Chesterton, à se rendre dans sa vaste demeure, la villa Briarcliff. Ils sont conviés à assister à la démonstration d’un automate, qui, une fois intégrées les données d’un problème policier, résout le crime en livrant le nom du coupable. Mais Ghyll est assassiné…

Avec Loïc Dauvillier, et Marc Lizano
Éditions de la Gouttière, 2013

Le chef d’œuvre de Marc Lizano et Loïc Dauvillier , originalement publié aux éditions Carabas entre 2004 et 2006, a été réédité sous forme d’intégrale. Comme dans la vie de tout un chacun, il vient un moment où ceux qu’on aime disparaissent. Encore fallait-il la patte des auteurs de L’Enfant cachée pour en parler avec autant d’intelligence et d’émotion. Un roman graphique pour la jeunesse, simplement indispensable !