KOKOR, QUAND LA BANDE DESSINÉE SE FAIT POÉSIE

Au fil des années, le festival a noué une relation chaleureuse avec Alain Koch, alias Kokor, qui revient régulièrement à Bassillac. Ces liens amicaux se sont matérialisées, notamment et à plusieurs reprises, à travers des illustrations réalisées, souvent dans l’urgence, pour illustrer des articles de presse et valoriser le festival. C’est d’ailleurs l’un de ses dessins qui se trouve en couverture du livret paru à l’occasion de la 30e édition du festival.

Outre ses qualités graphiques remarquables, Kokor est un dessinateur au grand talent narratif, aussi drôle que sensible. La poésie qui se dégage de ses livres tient tant aux histoires qu’il raconte, souvent avec humour, qu’à son trait immédiatement reconnaissable, léger, doux, élégant. Parallèlement à la bande dessinée, Alain Koch est également musicien, et plus précisément bassiste. Il a d’ailleurs déjà eu l’occasion de démontrer, à Bassillac, toute l’étendue de son talent, lors d’un concert dessiné (par Troubs) en ouverture du festival 2019, avec sa complice Pinky (groupe Ruby Shoes).

Pour toutes ces raisons, il était pour nous grand temps de placer son travail sous les feux de la rampe. C’est chose faite avec cette exposition dans laquelle il nous gâte, à travers 44 planches et illustrations originales splendides, dévoilant quelques pans d’une œuvre qui ne cesse de nous enchanter.

Biographie résumée : Kokor est né en 1960 et vit au Havre. Il commence sa carrière de dessinateur à l’aube des années 90 sous le patronyme d’Alain Koch avec La Danse du Crabe, L’Équipée Musicale (aux éditions Rackham) et Les Aventures de Phil Korridor, avec Alph Desneuve (chez Zenda). En 2000, il prend le pseudonyme de Kokor pour son premier grand roman graphique, Kady. Suivront Balade-balade, Le Commun des mortels et la trilogie des Voyages du Docteur Gulliver (éditions Vents d’Ouest). En 2009, il réalise son premier livre pour la jeunesse, Petite souris, Grosse bêtise, sur un scénario de Loïc Dauvillier (éditions de la Gouttière), qui fait l’objet d’une exposition jeunesse cette année à Bassillac (voir page 12). En 2012, il rejoint les éditions Futuropolis avec Supplément d’âme. En 2017. Pascal Rabaté lui écrit Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied. Deux ans plus tard, il adapte L’ours est un écrivain comme les autres de William Kotzwinkle. Son dernier album, Rocking chair, sur un scénario de Jean-Philippe Peyraud, est une merveille graphique, dont une vingtaine de planches sont présentées dans l’exposition.

Du 14 au 16 octobre 2022 – Centre socioculturel Daniel-Buffière à Bassillac.
Entrée libre (vendredi 14 octobre de 18h00 à 20h00, samedi 15 et dimanche 16 octobre de 10h00 à 18h00).