Kokor

Kokor est né en 1960 et vit au Havre.

Il commence sa carrière de dessinateur à l’aube des années 90 sous le patronyme d’Alain Koch avec La Danse du Crabe, L’Équipée Musicale (aux éditions Rackham) et Les Aventures de Phil Korridor, avec Alph Desneuve (chez Zenda).

En 2000, il prend le pseudonyme de Kokor pour son premier grand roman graphique, Kady. Suivront, Balade-balade, Le Commun des mortels et la trilogie des Voyages du Docteur Gulliver (éditions Vents d’Ouest).

En 2009, il réalise son premier livre pour la jeunesse, Petite souris, Grosse bêtise, sur un scénario de Loïc Dauvillier (éditions de la Gouttière).

2012. Il rejoint Futuropolis avec Supplément d’âme.

2017. Pascal Rabaté lui écrit Alexandrin ou l’art de faire des vers à pied.

En 2019 il adapte L’ours est un écrivain comme les autres de William Kotzwinkle.

Texte et photo © Futuropolis

Bibliographie sélective

Venus d’Europe avec leurs familles, les deux adolescents Kees et Daatje voient leurs proches massacrés par les guides qui les accompagnaient à travers l’ouest sauvage. Les deux orphelins survivants n’ont plus pour eux qu’un chariot de la caravane, quelques vivres et un rocking chair, qu’ils vont devoir abandonner en route avant que leurs chemins se séparent. Le fauteuil va alors passer de main en main : trappeur, indien, cowboy naïf, prostituée, commerçant douteux, et même un ours… Autant de destins meurtris. Et un fauteuil de plus en plus brisé. Pourtant, il finira par revenir à Kees. En le récupérant, les souvenirs remontent à la surface et Kees va éprouver le besoin de retrouver Daatje, malgré toutes ces années passées.

Un western atypique qui fait d’un rocking chair le symbole de la conquête de l’ouest ! Et contrairement à ce que son titre laisse entendre, il est loin d’être de tout repos.

Pour leur premier livre en commun, Jean-Philippe Peyraud et Kokor prennent le pari audacieux de transposer dans un western tout le charme de leurs récits contemporains !

Avec Jean-Philippe Peyraud

(Futuropolis, 2022)

En découvrant un manuscrit dans une mallette cachée au fond des bois, un ours décide de se rendre à la ville, là où le miel coule à flot. Il va rapidement devenir une vedette médiatique, chacun voyant en lui le nouvel Hemingway.

Il fallait bien la folie douce d’Alain Kokor pour oser adapter le livre culte de William Koztwinkle. L’homme qui aimait dessiner des ours pas comme les autres s’est immédiatement senti chez lui en lisant ce roman, sans que l’on sache réellement s’il s’est reconnu dans l’écrivain perdu ou dans le plantigrade adulé.

(Futuropolis, 2019)

Alexandrin tire des bords, entre ville et campagne, et file les vers en échange de menue monnaie. Une vie qui ne rime presque à rien, jusqu’à sa rencontre avec un jeune garçon qui a fui sa famille. Rimes spontanées et slam naturel. «Plus qu’un exercice, c’est une discipline, pour que les mots glissent il faut que l’esprit chemine». Une rencontre poétique qui laisse une empreinte certaine.

Avec Pascal Rabaté.

(Futuropolis, 2017)

Ils ne sont que quelques-uns à le savoir, mais au cœur du Havre vit l’homme le plus vieux du monde. Il y a plus de 200 millions d’années, il est sorti de la mer après avoir perdu l’amour de sa vie. L’arrivée de nouveaux voisins va transformer son existence…

(Futuropolis, 2015)

En savoir plus