Livingstone

A seulement 25 ans, Raphaël Bossavie, « Livingstone » pour son nom de dessinateur, prend la relève de Pascal Labory, qui se retire après dix années de bons et loyaux services illustrés. « Je dessine depuis tout petit, mais cela fait six ans que je fais du dessin de presse, expose le jeune homme. Je voulais faire de la bande-dessinée au début, mais j’ai rencontré des dessinateurs de presse, et ils m’ont donné envie de me lancer. »

Parmi ces derniers, Kap (Siné Mensuel) et Lasserpe (Marianne) l’ont particulièrement marqué. Mais son goût pour l’actualité n’est pas nouveau. « Quand j’allais au lycée, j’écoutais France Inter, confie-t-il. Puis j’ai découvert l’humour noir avec Hara Kiri. » Raphaël consacre plusieurs heures par jour au dessin, qu’il aime à allier avec un environnement musical à mi-chemin entre Alain Bashung et les Doors.

Et c’est avec aplomb que le dessinateur débarque, crayons en main, à DL. « Je prendrai les gros titres, un peu de politique aussi. Il faut que je m’habitue à passer du national, que je suis habitué à croquer, au local, sourit-il. Quand on est dessinateur, il faut s’amuser, surtout si ça ne plaît pas à tout le monde. J’espère faire rire les lecteurs, et qu’ils seront contents de me retrouver chaque samedi. »

Texte (extrait) et photo © La Dordogne Libre

Bibliographie sélective

Il n'y a pas de quoi rire !! (Y.I.L., 2019)

Dessins d’actu et d’humour réalisés entre 2015 et 2019 par Livingstone adepte inconditionnel de Hara Kiri.

En savoir plus

Site Internet & Social