Serge MOGERE

Consacre chaque moment de liberté au dessin et à la peinture depuis l’âge de 12 ans. De 1970 à 1980 il peint et expose à Londres, Villingen, Paris, Pointe-à-Pitre, etc… En 1980, lors du salon de la bande dessinée d’Angoulème, il obtient le prix du meilleur dessinateur débutant pour « Eppenis, femme soleil », et publie ses premiers albums. En 1983, il publie une oeuvre audacieuse de 176 pages, BD en noir et blanc sur le Japon médiéval : Samaturo le Samourai, préfacé par Osamu Tezuka, grand maître de la BD japonaise. Il aime ponctuer ses histoires de détails historiques et de touches poétiques, les éditeurs traditionnels n’acceptent pas de prendre le risque de le publier qu’importe, il se consacre à la graphoésie, un nouveau concept qu’il créé mélangeant graphisme et poésie. Il clame ses poèmes sur ses dessins et, très vite, se fait un nom dans la carte postale moderne, les amateurs de Serge Mogère y retrouvent son style reconnaissable entre tous, ses femmes sont rondes, belles remplies de sensualité et environnées parfois d’enluminures. Il créé avec des comparses le salon Cartobulle à Chartres et le salon international de l’épouvantail de Beville-le-Comte, il est également membre de l’association du Festival International de la BD d’Angoulême. Depuis cette date et parallèlement aux illustrations qu’il fait pour des affiches et cartes postales, il retourne à sa première passion : la peinture. En 1989, pour le bicentenaire de la révolution française, il publie Laboureurs et vignerons du pays chartrain, livre d’illustrations avec textes manuscrits et participe à l’album BD collectif Tourmente sur Brutusvilliers. En 1992, paraît l’album noir et blanc dont il fait également le scénario : Les Riches Heures du Chevalier Arnauld, racontant les aventures d’un preux compagnon de Guillaume le Conquérant, qui obtient la médaille d’argent de l’Académie Internationale de Lutèce. Cette création le conforte à réaliser une bande dessinée historique de haut niveau, tout en incorporant les ingrédients décoratifs de l’époque médiévale. Dans son dernier album paru en décembre 2000, le Chevalier Arnauld de Bichancourt se fond lui-même à son tour dans la célèbre tapisserie de Bayeux et nous conte sa Geste du Conquest. De la peinture au dessin, de la carte postale moderne à l’illustration, de la poésie au scénario. Le tome 2 d’Arnauld de Bichancourt original par sa conception : dessin, aquarelle, encrage au pinceau, en mélangeant tous ses talents de narrateur poète, de peintre et de dessinateur ainsi qu’un scénario avec son compère Eriamel sur les normands de Sicile pour un autre dessinateur.

Œuvres publiées

Gergovie (Orep Editions 2017)

 

Cet album permet de se replonger dans l’oeuvre de César et sa vision de la Guerre des Gaules. Cette relecture s’enrichit des acquis récents de l’archéologie et donne une vue renouvelée de cet épisode de l’histoire, qui s’éloigne ainsi des récits et clichés traditionnels repris génération après génération.
Avec des restitutions de très haute qualité, notamment les sites helviens (oppida de Jastres ) et arvernes :
Gondole [ remparts, porte, zone funéraire, quartier artisanal, voie palissadée]
Corent {sanctuaire, taverne, hémicycle )
Gergovie ( porte sud, place dalée, mais aussi topographie du terrain expliquant la bataille)
Les costumes, les camps fortifiés, le génie-civil et militaire, les machines de guerre, réinterprété par les auteurs à partir des découvertes les plus récentes communiquées par les spécialistes et archéologues.
Et tout ça, au son des carnyx bien sûr !
Les riches heures d'Arnauld de Bichancourt (Assor BD )

Oxford, le 8/9/1157 naît Richard. Fils de Henri II Plantagenêt et d’Alienor d’Aquitaine. De sa mère, il garde le goût pour les arts, le raffinement et aime particulièrement le Sud-Ouest de la France. De son père, il reçoit les qualités de soldat et le souverain qu’il deviendra plus tard.

 

 

En savoir plus