Patrice Cablat

Auteur de bande dessinées et illustrateur, Patrice Cablat dessine pour l’édition, la communication ou le spectacle vivant.

Son langage aux multiples facettes nous raconte les cultures du monde, anciennes et contemporaines ; un généreux voyage où la relation de l’Homme avec la Nature est au centre de son propos.

Après avoir exploré la culture polynésienne et celle du Maroc, il s’intéresse depuis une quinzaine d’années à la Chine, à travers le taoïsme et les arts martiaux.  

Patrice Cablat vient de publier le livre Illustré Ramsès II chez Hachette jeunesse et un reportage en bande dessinée sur des indiens d’Amazonie défenseurs de leur forêt pour la revue Topo. Il prépare actuellement un album de bande dessinée, une aventure philosophique à travers la Chine du 2ème siècle.

Bibliographie sélective

Les Kaa’pors - gardiens de la forêt (revue TOPO. Juillet 2019)

Ramsès II (Hachette Jeunesse, 2018) - texte de Christian Jacq

LIVRE JEUNESSE

Le plus célèbre spécialiste de l’Égypte raconte aux enfants le plus célèbre des Pharaons…

Les secrets de la forêt océane (Éditions Sud Ouest, 2015)

Nos Guerres (éd. Cambourakis, 2009) - couleurs sur un texte de David Benito et dessins de Laurent Bourlaud

Roman graphique choral, Nos guerres fait entendre un ensemble de voix écrasées par la guerre industrielle et moderne, une guerre jamais nommée précisément, mais proche de la Première Guerre Mondiale.

Dix récits se succèdent, d’une grande diversité de points de vue, qui tous réduisent à néant les illusions sur l’héroïsme guerrier : de l’officier aristocrate contraint à des actes qui lui répugnent au troufion perdu dans le labyrinthe des tranchées en passant par le paysan pris en tenaille par les champs de bataille, c’est toute l’absurdité cruelle de la guerre qui s’exprime dans ces courts récits.

Chaque histoire est dessinée et mise en page différemment, en adéquation avec le discours, le niveau social, les références picturales que le texte peut évoquer. Le traitement graphique fait référence tantôt aux avant-gardes, tantôt au dessin de presse ou aux débuts de la bande dessinée, mixés parfois avec des éléments beaucoup plus modernes. Cette vision kaléidoscopique évite tout manichéisme, et affronte au contraire la question de l’ambiguïté du rapport des hommes (et des femmes) à la guerre.

Intelligent, complexe, nuancé, le livre s’ouvre sur un prologue narratif, qui donne la parole à un vieil homme riche, mutilé, partisan artiste de la guerre. On peut supposer que l’esprit tourmenté de ce personnage désagréable constitue le théâtre où se déroulent les dix récits.

Un album très original, d’une grande virtuosité graphique.

Les Pierres Aveugles (Actes Sud - L'An 2, 2008)

Être retenu en otage au Yémen peut se révéler une expérience enviable si l’on succombe aux beaux yeux d’une lointaine descendante de la reine de Saba. Mais quand l’histoire connaît des soubresauts tragiques, l’Arabie heureuse se referme tel un piège fatal.

En savoir plus

Site Internet & Social